Évaluation de la pensée critique
 

Qu'est-ce que le raisonnement critique ?


La pensée critique est l'une des nombreuses facettes de l'intelligence. Elle revient à porter un jugement réfléchi sur une situation complexe ou sur un raisonnement, une argumentation. Ce jugement est fondé sur des données clairement identifiées et va permettre d'aboutir à une conclusion logique afin de décider ce qu'il faut croire ou faire.

Quel que soit le contexte, une personne utilisant la pensée critique va se poser des questions telles que : « Quel est coeur du problème ? », « Quelle approche dois-je utiliser pour le résoudre ? », « Ces données me permettent-elles bien de tirer cette conclusion ? », « Cet argument n'est-il pas en opposition avec celui-ci ? », « Si cela est vrai, alors qu'est-ce que cela entraîne ? »...

Exemple de question


Les nouveaux ordinateurs sont souvent équipés d'un système d'identification par empreintes digitales. Cela permet de restreindre l'accès à l'ordinateur aux seules personnes qui se sont identifiées de cette manière. Le système est tellement performant que les personne spécialistes dans la reproduction d'empreintes digitales ne pourraient faire une copie qui puisse le tromper.

Quelle conclusion peut-on logiquement tirer du passage ci-dessus ?

a) Le temps que met ce système d'identification à identifier un utilisateur n'est pas adapté à un usage quotidien.
b) Ce système va bientôt être installé sur les ordinateurs dans de nombreuses banques.
c) Personne ne pourra accéder aux données même s'il dispose d'une expertise en reproduction d'empreintes digitales.
d) Ce système d'identification est le fruit de nombreuses années de travail et de perfectionnement.
e) Il arrive souvent que même des personnes dont l'accès est autorisé ne puissent pas accéder à leur données.

Réponse : Le temps que met ce système à identifier un utilisateur n'est pas précisé, pas plus que s'il intéresse les banques, combien de temps a été consacré à sa création ou s'il entraîne des problèmes pour les utilisateurs. La bonne réponse est la C.


Les principales composantes de la pensée critique evaluées dans le test

1) Le facteur « Analyse critique » correspond à la faculté de reconnaître et de comprendre les idées et théories qui constituent une argumentation.

Savoir reconnaître la logique d'un discours et percevoir des sous-entendus permet d'avoir une vision précise de la situation. On va ainsi faire le tri parmi les informations reçues et on les analysera pour déterminer quelle sera la meilleure façon d'agir.

L'analyse critique est une compétence que l'on utilise au quotidien, dans la lecture en général, mais aussi quand on essaie de nous convaincre de faire quelque chose, que ce soit d'acheter un produit, d'aller voir la belle-famille ce week-end ou de voter pour tel ou tel homme politique.


2) Le facteur « Évaluation des arguments » correspond à la faculté de faire une distinction entre des informations importantes et pertinentes, et des données superflues.

Quand on cherche à convaincre, on utilise différents arguments pour appuyer son point de vue. Ces arguments n'auront pas tous le même poids et savoir les hiérarchiser nous rendra plus persuasif.
De même dans un débat, il est essentiel de savoir répliquer en soulignant les faiblesses de l'argumentation de ses contradicteurs.

Cette compétence est extrêmement importante dans divers corps de métiers, comme celui d'avocat ou de commercial. Mais elle s'avère aussi utile au quotidien pour mener une négociation ou discuter de politique avec ses amis.


3) Le facteur « Raisonnement déductif » est la faculté de tirer des conclusions en partant de lois générales que l'on va appliquer à des cas particuliers. Par exemple, pour reprendre le syllogisme classique : si tous les hommes sont mortels et que Socrate est un homme, alors on sait que Socrate est mortel.

Ce type de raisonnement correspond traditionnellement aux syllogismes et au raisonnement logique formel : s'il est bien appliqué, il permet d'aboutir à des conclusions forcément vraies. Mais pour cela, il faut que les informations sur lesquelles il se fonde soient vraies.

On utilise beaucoup ce type de raisonnement dans les domaines scientifiques, notamment afin de trouver des applications pratiques à des lois physiques ou biologiques. On va ainsi pouvoir fabriquer des médicaments ou des téléphones portables, concevoir des produits financiers, etc.


4) Le facteur « Raisonnement inductif » représente la faculté de trouver une loi générale à partir d'exemples. Par exemple, tous les cygnes que j'ai vus étaient blancs, donc tous les cygnes sont blancs.

C'est ce type de raisonnement que l'on utilisera lorsque l'on réalisera des inférences : en déterminant des liens entre des données et des indices, on aboutira à des conclusions générales sur ces éléments.

Le raisonnement inductif est très utilisé dans tous les domaines de la vie courante. On le retrouve entre autres dans une enquête de police, dans l'évaluation des habitudes de consommation ou dans l'établissement d'un diagnostic. On le retrouve aussi dans le domaine scientifique (une loi physique est considérée comme vraie tant qu'elle n'a pas été contredite).


 
  © Central Test 2020